Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 février 2015

Flow ou la célébration retrouvée du papier

Flow guirlande.jpg

Presque trois ans déjà que je n'achète quasi plus de magazines papier. J'en consomme toujours tant et plus mais je les télécharge. Ca tient moins de place. Je les emmène partout. Et ça préserve les arbres, ou du moins ai-je envie de le croire.

Frankie.jpg

Et puis est apparue il y a quelques jours la version française de Flow. Pour ce qui est du contenu, Flow tient de cet esprit créatif amateur de vintage, de nostalgie couleur pastel et de do it yourself qu'on retrouve par exemple chez l'australien Frankie et l'anglais Mollie Makes, que je lis eux dans leur version numérique.

Flow est néerlandais d'origine et, en France, est édité par Prisma, mastodonte de la presse s'il en est. Dire si ce courant créatif et girly est jugé des plus "mainstream" désormais. Au point de bientôt frôler l'overdose ? (je n'en suis perso plus très loin je crois, gare à l'excès de mignonneries).

Cela étant, l'initiative est pourtant à saluer : dans le marasme d'une presse papier qui peine à se renouveler, Flow est édité sur quatre papiers différents au fil de ses 140 pages. Avec deux petits cadeaux détachables à chaque numéro (cette fois une guirlande de fête et un carnet de notes), des images à détacher, et un contenu bien dans l'air du temps qui n'a pas manqué de m'interpeller.

Flow Nathalie Lété.jpg

On y célèbre le crochet et aussi l'univers de Nathalie Lété, l'une des belles rencontres que je dois à ce blog.

Lire la suite

mercredi, 04 février 2015

Mariage de roses

patch 2.jpg


Longtemps je n'ai pas porté de rose. Ou presque. A part en touches discrètes.

Et puis j'y suis venue. Revenue.

Et pour l'été qui arrive, j'ai envie de les marier.

De les marier pour un mariage, celui de ma progéniture, rien moins.

Aucune envie de m'affubler d'un chapeau ridicule, on n'est pas à la Cour d'Angleterre.

Biker rose.jpg

Non, j'ai plus envie d'un blouson de biker mais couleur dragée, encore un coup de Maison Scotch.

Manteau rose.jpg

Ou bien, de la même maison, la version rosée d'un manteau que j'adore.

Maison Scotch.jpg

Et ai donc déjà par ailleurs dans une version plus contrastée (printemps 2014).

Robe Nice Things.jpg

Les deux seraient du meilleur effet sur les pivoines de cette robe Nice Things.

Lire la suite

jeudi, 22 janvier 2015

Quelques touches de douceur

Couleur 1.jpg

Photos Tom Allen et Felix Forest

Une poignée de fleurs et de couleurs, de douceur aussi, en ce rude mois de janvier...

En version numérique, j'aime inverser les saisons à lire des magazines porteurs d'inspiration venues d'Australie ou d'Afrique du Sud.

Encore bien davantage en hiver, et bien plus encore quand cet hiver est plus sombre que les précédents.

Couleur 2.jpg

Photos Tom Allen et Felix Forest

Lorsqu'est apparu le dernier Vogue Living Australia, j'ai accroché sur sa couverture fleurie, qui m'a semblé familière.

IMG_1582.jpg

Photo Tom Allen

En fait, je me suis rendu compte peu après que cette image me faisait penser à Charleston, la demeure artistiquement "peinturlurée" du Bloomsbury Group.

IMG_1581.jpg

Photo Tom Allen

Pour son numéro daté de novembre dernier, Harper's Bazar UK y avait shooté une sublime série mode intitulée Amongst the bohemians.

Lire la suite

jeudi, 11 décembre 2014

Comme une idée... de sapin

Sapin au mur.jpg

Il y a quelques années, je m'étais dotée d'un sapin (faux) mais à l'air presque vrai et m'en donnais à coeur joie côté déco.

Sapin pop.jpeg

Avec par exemple un sapin pop (millésime 2008).

Et puis, lors d'un déménagement de fin du monde qui exigeait pas mal d'allègement, le faux sapin a disparu.

Troisième Noël (déjà) dans les lieux et j'ai eu envie d'y revenir. Mais différemment.

sapin.jpg

C'est cette photo, trouvée au hasard d'une balade sur les sites (je ne sais d'ailleurs plus sur lequel) qui m'a donné l'idée d'en coller un au mur, de sapin. Enfin... une idée de sapin.

Lire la suite

mercredi, 19 novembre 2014

Sous le charme du kimono fleuri

Kimono Asos 2.jpg

Le kimono est-il le nouveau blazer s'interrogeait le Daily ELLE le mois dernier.

Bah, pourquoi nouveau blazer ? Disons que le kimono, c'est la pièce à laquelle on ne penserait pas forcément, et qui, pourtant, est plus que facile à porter.

Il s'annonce d'ores et déjà comme une pièce forte du printemps prochain dans les collections de créateurs, mais moi j'aime bien l'idée de l'arborer en hiver, histoire d'injecter à cette saison froide un peu de fleurs et de légèreté.

Dans le cadre du shopping qui m'a été proposé par Asos, j'ai commandé un kimono en viscose aux fleurs d'inspiration japonaises que j'adore.

 

Kimono Asos 1.jpeg

Le mien est désormais épuisé mais je trouve celui-ci, toujours disponible à un prix raisonnable, lui aussi très réussi.

Boucles d'oreilles Asos.jpeg

Côté accessoirisation, autant jouer la sophistication d'un vrai rouge-lèvres et de boucles d'oreilles strassées.

Pochette argentée asos.jpeg

Et quitte à ne pas faire les choses à moitié autant opter pour la brillance d'une pochette en cuir argenté, à bandoulière chaîne, pour être sûre de ne pas la perdre ou l'oublier.

boots grises.jpg

Pour ne pas surcharger, une base grise, sobre.

Lire la suite

dimanche, 16 novembre 2014

Croquée en Wacoal par Eudoxie

Frieda en Wacoal.jpg

Voir Eudoxie dessiner sur son iPad est fascinant.

Etre "l'objet" de sa création est très troublant, tant on est soi tout en étant autre, sublimée par son filtre et par cette lingerie sculptante qui ne se sent pas. Ce qui m'amène à poster ce dessin ici, sans craindre pour la préservation de mon anonymat.

Eudoxie.jpg

J'ai donc eu la chance d'être invitée la semaine dernière par Marie (je vous recommande de jeter un oeil à son bonnet de bain fleuri, j'ai acheté le même) pour Wacoal à une séance de live-drawing à la boutique Eve Lingerie de Besançon. Dans dans le cadre de la #TWED (tournée Wacoal en dessous), j'ai essayé la parure de mon choix et de me suis fait croquer en live par Eudoxie 

Je reviendrai sur le sujet, puisque j'assisterai la semaine prochaine à la présentation des collections printemps 2015 de Wacoal à Paris. En attendant, je vous invite à liker mon portrait, si vous le jugez réussi, sur la page Facebook de la marque, et à découvrir les autres "croquées" du jour, toutes ayant des personnalités différentes.

Lire la suite

vendredi, 07 novembre 2014

Trois modèles, trois intemporels

Dorées.jpg

Ces dernières saisons, j'ai accumulé les chaussures dorées. Mordorées. Voire argentées.

?!?

Allô, Freud ?

Peut-être un effet de l'air du temps, la spécialiste es shoes, la fille capable de tout porter/emporter, y compris des boots Mexicana, se demandait il y a un an si on pouvait encore les chaussures chromées, dorées, argentées ?

Bien sûr on peut. J'en use et abuse. N'empêche, on peut surtout si on est gâtée et qu'on a, ce qui est mon cas, beaucoup de paires de chaussures.

Bref, les intemporelles, après cette débauche d'effets métal, sont davantage dans mon viseur cette saison.

 

Kickers.jpg

Chez Spartoo, j'en ai sélectionné trois. En premier lieu, une paire de boots, un peu boyish, à lacets et oeillets, mais avec un zip pour le côté pratique s'appelle Astralbis. La marque ? Elle rappelle pas mal de souvenirs d'enfance... Kickers !

Lire la suite

lundi, 27 octobre 2014

A l'heure du thé

Lov Organic2.jpg

Les ventes privées, a priori, écoulent des produits en voie d'être retirés de l'offre commerciale traditionnelle. Pour quelles raisons les produits du groupe Orientis se retrouvent-ils régulièrement sur le site Venteprivee.com - les mêmes que ceux que l'on trouve dans les boutiques, avec les mêmes dates de péremption - vendus à prix cassés ? Mystère.

Peut-être une stratégie de marque, afin de faire connaître et apprécier les produits et toucher une nouvelle clientèle ?

Kusmi.jpg

Peu m'importe, la remise de 40 à 50 % m'a conquise et j'ai passé deux commandes à trois mois d'intervalle. La première chez Kusmi, avec la majeure partie la collection de thés russes (et aussi de Noël) que je trouve parmi les plus convaincants.

La seconde a été pour Lov Organic, afin de tenir mes bonnes résolutions de boire plus de thé vert et moins de café, ce qui serait paraît-il bien meilleur pour ma santé.

Thé vert à la rose, thé vert earl grey, thé vert de Noël... J'ai du thé pour les deux ans à venir et les alterne au gré de l'humeur.

Mandala crochet.jpg

Et du thé, je vais en boire des litres avant d'en avoir terminé avec mon nouveau projet de plaids au crochet tout en mandalas

Lire la suite

jeudi, 16 octobre 2014

So sweat pour un sweet dimanche

Sweat asos.jpg

Le néoprène, cette matière technique dont on fait des combis de plongée ?

Le néoprène, on en fait des sweat, aussi.

Il y en avait un dans les pages du ELLE de vendredi dernier, et peu avant, Isabelle avait fait une affaire de mode personnelle de ces "nouvelles matières étranges".

Sans l'adorable Lisa, qui m'a contactée récemment pour me proposer de tester le site Asos France, je ne sais pas si j'aurais osé, le néoprène ?

Sweat noprène Asos.jpgMais en flânant sur le site, sautant de sweat en sweat, j'ai eu un coup de coeur absolu pour ce modèle qui n'avait rien à voir avec ce que je possédais déjà par ailleurs.

J'ai aimé son imprimé japonisant et délicat et sa matière inédite, le fameux néoprène, retravaillé, pour être léger, respirant, rien de l'effet "carapace" qu'on pourrait redouter.

Sweat Asos 2.jpg_effected.jpg

J'en ai fait ma pièce favorite du dimanche, ce jour à part.

Je hais les dimanches, chantait Greco il y a quelques décennies. Moi, je les adore.

Lire la suite

mercredi, 08 octobre 2014

Y aura-t-il un jour un film (ou même deux) sur John Galliano ?

john-galliano-sur-le-plateau-du-supplement.jpg

Galliano qui prend la direction artistique de Maison Margiela, voilà qu'on ne l'avait pas vu venir.

John Galliano m'évoque avant tout la flamboyance de ses défilés des années 90, avant Givenchy et Dior, en son nom propre et en pleine vague minimaliste, ce qui en disait long sur la personnalité du bonhomme. Avant l'ère de la machine à cash et sa brutale sortie de route.

J'ai toujours cru en son talent, et pensé il y a trois ans qu'il avait plus besoin d'aide que de lynchage. Je l'évoquais alors ici. Il s'est soigné, et s'est confié de manière assez touchante chez Maïtena Biraben il y a quelques semaines, dans son émission le Supplément sur Canal. Alors, Galliano chez Margiela ? A priori ça ressemble au mariage de la carpe et du lapin, mais attendons de voir, l'homme est en pleine renaissance.

Bref, on n'en est pas au biopic Galliano mais sans doute cela viendra.

Et ce Saint Laurent par Bonello, alors, au fait ?

Il a fait un peu pshiiiiiiit, pour moi, et je m'en désole.

L'Apollonide demeure l'un des films que j'ai préférés ces dernières années. J'attendais beaucoup de ce Saint Laurent. Trop ?

Ca avait pourtant bien commencé. Dès les premières images et surtout le premier son : Gaspard Ulliel est la voix d'Yves Saint Laurent, son image aussi. Il tient son personnage de bout en bout.

Saint-Laurent-2014-3.jpg

Le problème, pour moi, c'est à peu près tout le reste. Notamment la distribution. Jérémie Renier m'évoque encore Claude François, pas Pierre Bergé. Je n'apprécie habituellement ni Léa Saydoux, ni Louis Garrel, ils ne m'ont pas semblé plus convaincants qu'à l'ordinaire en Loulou de la Falaise et en Jacques de Bascher. Quant à Aymeline Valade, que je ne connaissais pas, elle incarne une Betty Catroux que je trouve trop lumineuse et douce par rapport à l'originale.

Lire la suite