jeudi, 17 avril 2014

Mais c'est quoi tous ces ronds ? (Flowers in the Snow en cours)

Flowers 2.jpg

Me voilà lancée dans un projet d'envergure, un sacré morceau de bravoure, mais je ne l'ai pas fait exprès.

Tombée dedans (dessus) par inadvertance.

Ma prof de crochet m'a filé un invraisemblable virus. Elle peut être fière, hein.

Flowers.jpg

Tout à commencé par des coeurs au crochet (j'y reviendrai plus tard), un petit projet déco de rien du tout. La base du coeur, techniquement, c'est le granny circulaire amélioré.

Flower bis.jpg

Et en cherchant des coeurs, je suis tombée sur des grannys circulaires, et sur ceci (photo et réalisation Madebydo).

Coup de... coeur absolu. C'est le cas de le dire.

Panier.jpg

J'ai vu là une occasion d'écluser les restes de laine et de coton qui squattent mon tout vieux panier d'osier.

Avec une touche fluo pour le fun.

Flowers in the snow.jpg

Et, poursuivant mes recherches, je suis tombée sur le Flowers in the Snow (photo Tanis Lavallée), une variation multiinterprétée du blanc et de la couleur, comme en témoigne la page dédiée sur Pinterrest.

Le mien sera un mix de premier modèle, avec les gros cercles qui actualisent le design du modèle, et du second.

3 couleurs.jpg

Pour avancer de manière plus ludique (devant la télé, histoire d'oeuvrer sans à peine m'en apercevoir), j'y ai associé un petit jeu mathématique.

Lire la suite

mercredi, 09 avril 2014

Dandy carnavalesque

Venise 1.jpg

C'est un reportage pas tout à fait ordinaire, publié dans le pas tout à fait ordinaire magazine Dandy, un reportage signé Massimiliano Mocchia di Coggiola, avec des photos de Alain Trinckvel, et qui envoie du rêve.

Venise 2.jpg

On y pousse la porte des très privées soirées privées du Carnaval de Venise, où l'on se retrouve, entre privilégiés, au café Florian. Les touristes, refoulés par le cerbère du lieu, restent à la porte.

Venise 3.jpg

Le Carnaval de Venise, attraction touristique qui attire pas moins de 80.000 personnes, du très loin d'où je l'ai vu, m'a toujours semblé dévoyé, dénaturé, pour tout dire "kitschisé" et de ce fait, peu désirable.

Lire la suite

lundi, 31 mars 2014

Des bottes de vacancières... ou de festivalière

Hunter plage.jpg

Les Hunter, il m'aura fallu du temps pour y venir. Et puis, pour une balade sur la plage lors de mes vacances d'hiver, les essayer (je les avais achetées en décembre dernier) a été les adopter.

Hunter Kate Moss.jpg

Kate Moss les a popularisées en les portant au festival de Glastonbury il y a déjà quelques années.

defile-hunter-automne-hiver-2014-2015_4762201.jpg

Et, signe de reconnaissance hautement "fashionistique" qui ne trompe pas, Hunter a présenté, lors de la dernière fashion week de Londres consacrée à l'automne-hiver 2014/15, son premier défilé, dont le directeur de création, Alasdhair Willis, n'est autre que le mari de Stella McCartney, excusez du peu.

Hunter kids.jpg

Ce printemps, les Hunter sont partout, jusque dans la mode enfantine, telle cette pub aperçue dans Milk Magazine.

Hunter mer.jpg

J'ai acheté chez Spartoo mes iconiques bottes Hunter.

mode,bottes,hunter,spartoo

J'ai opté pour le modèle le plus basique qui soit, des Original Tall Gloss.

Lire la suite

lundi, 24 mars 2014

Belles grand-mères

Photo de famille.jpg

C'est un billet que j'aurais pu écrire depuis longtemps, que celui-ci, en hommage à cette grand-mère née avec le XXe siècle, qui m'a initiée à l'univers de la mode (et du tricot), dont voici le visage, au tout début des années 20. Elle était alors une toute jeune mère (le bébé est mon oncle) qui avait à peine dépassé les 20 ans.

Ce billet m'a en fait curieusement été inspiré par un rêve, dont je me suis souvenue au réveil. J'y cherchais des photos de femmes de mode, en compagnie de leur petite-fille. Notamment de Diana Vreeland.

diana-vreeland.jpg

Sans doute un rêve inspiré de la réalité, puisque la petite-fille de Diana Vreeland (laquelle avait à peu de chose près l'âge de ma grand-mère et fut la papesse du Vogue américain), Lisa Immordino Vreeland, a consacré un ouvrage à son illustre grand-mère en 2012, intitulé The eye has to travel. Ouvrage que je n'ai certes pas lu mais au sujet duquel j'avais bien dû lire un article ici ou là, ce dont mon inconscient a manifestement su se souvenir.

lola-burstein-rykiel---sonia-rykiel-dominique-maitre-740946_0x440.jpg

Côté grand-mères contemporaines, j'ai immédiatement pensé à Sonia Rykiel, ici avec Lola, l'une des filles de sa fille Nathalie.

Lire la suite

jeudi, 13 mars 2014

Inspirations d'un précoce printemps

Bandeau monoprix.jpg

Avec une météo à flâner en terrasse tous les après-midi (si on en avait le loisir), il ne m'en faut pas davantage pour remiser le duffle coat, laisser définitivement tomber l'idée de porter les bonnets que j'avais réalisés pour un hiver qui ne sera finalement jamais arrivé et sortir les bandeaux colorés (celui-ci a été raflé chez Monoprix) (et la photo a été réalisée avec le nouveau pack Hipstamatic, Kyoto, qui a d'emblée rejoint mes préférés, avec sa bordure aléatoire).

Et surtout, avoir des idées de révolution dans la maison.

Livres par couleurs.jpg

Pas forcément neuves, les idées, mais toujours pas mises en oeuvre à ce jour. Comme cette présentation de livres par couleurs. Qui en vaut une autre, tant je n'y retrouve rien dans mes bouquins que je tente en vain de classer par genre (mode, déco, arts, etc.). Je l'avais repérée précédemment, cette tendance au classement purement visuel, et suis retombée dessus dans Milk.

Liberty 1.jpg

Je ne suis jamais parvenue à réorganiser mon dressing, déménagé il y a plus d'un an, comme je l'aurais voulu. Pour changer des boîtes en carton made in Ikea, j'envisage une solution durable.

Liberty 2.jpg

Du type valises (pour des voyages immobiles, s'entend).

Liberty 3.jpg

J'adore celle que j'avais achetée chez Merci l'été dernier. Pas vraiment donnée, mais finitions soignées, y compris l'intérieur doublé de papier.

Valise liberty 3.jpg

Elle y est toujours commercialisée...

Lire la suite

dimanche, 23 février 2014

Chaussée telle une héroïne de cinéma !

only-lovers-left-alive-only-lovers-left-alive-2013-1-g.jpg

A l'approche des cérémonies des Oscar et des César, les trois derniers films que j'ai vus m'ont marquée, à des degrés divers.

En haut de... l'affiche, je place Only lovers left alive de Jim Jarmusch. Parce que Jim Jarmusch, qui demeure rare et dont chaque film est un événement en soi, et parce que Tilda Swinton, aussi, dont j'aime la présence toujours un peu étrange.

Quand je vais au cinéma, je vois du cinéma : je m'intéresse aux plans, au scénario, au jeu des acteurs et, on ne se refait pas à la manière... dont ils sont habillés et chaussés. Dans ce film de vampires chics et rock 'n roll, l'héroïne s'habille tout en peau et en tons de beiges et bruns, et je n'ai pas manqué de repérer, outre son legging en daim, ses bottes, un peu seventies, un peu western mais pas trop, avec une boucle sur le côté.

Airstep-XUPER-280052_1200_A.jpg

Chez Spartoo, j'ai repéré ce modèle de boots de chez Air Step dont le cuir souple, la couleur et la boucle ne sont pas sans rappeler cette même allure.

American Bluff.jpg

Ensuite, vient American Bluff, le film de David O. Russel ultra nommé aux Oscar. J'avoue m'y être presque ennuyée par moments, pas aussi enthousiaste que ce que la critique laisse attendre, mais alors, question fashion, Amy Adams est un régal. Elle traverse le film avec cette allure seventies qui, de capeline en décolleté plongeant est si reconnaissable. Pas la version peace and love des seventies, la version bourgeoise, à la fois sage dans les tons utilisés et clinquante, ne rechignant pas sur les gros bijoux ou les imprimés animaliers, avec une touche de provoc.

Sandale schutz.jpg

Elle y arbore notamment des sandales élancées, une merveille de féminité, à la manière de ces sandales hautes de chez Schutz que j'aime particulièrement dans leur version imprimé python.

Lire la suite

samedi, 22 février 2014

Et une pochette Ba&sh pour...

manteau-solihull.jpg

Les trois pièces que j'avais choisies pour ce concours Ba&sh me plaisent toutes énormément, mais s'il me fallait en choisir une, ma préférence irait au manteau jacquard Solihull.

Ba&sh pochette Junon.jpg

Merci pour vos participations, hélas il n'y avait "que" cinq pochettes Junon en jeu, j'ai dû procéder à un tirage au sort parmi les bonnes réponses et les gagnantes sont : Maï-Thy, Crapaud, Béa, Shalima et Bénédicte.

Je me charge de faire parvenir un mail aux intéressées d'après les adresses laissées avec les commentaires.

Bon week-end à tous !

vendredi, 21 février 2014

Une petite visite chez Ba&sh ! [concours inside]

mode,ba&sh,pochette junon,printemps été 2o14,barbara boccara & sharon krief

Comme promis hier, vous verrez en fin de post comment procéder pour gagner l'une des cinq pochettes Junon gracieusement offertes à mes lectrices par la marque Ba&sh.

Ba&sh printemps 2014.jpg

Ba&sh, c'est une marque comme je les aime.

Une marque de fille qui ne se la pète pas, pour un petit clin d'oeil au drôlissime dernier post d'Isabelle.

Sans doute parce que ses créatrices, Barbara Boccara et Sharon Krief (eh oui, bon sang mais c'est bien sûr, le Ba de Barbara associé au Sh de Sharon, ça donne Ba&sh), sont des jeunes femmes super pro, à qui la réussite sourit depuis une dizaine d'années qu'elles ont lancé leur marque créative aux détails très féminins, et qui, pour autant, demeurent souriantes et accessibles lorsque qu'une vague de blogueuses ultra-privilégiées franchit les portes de leur joli showroom.

Barbara et Sharon Ba&sh.jpg

Cela se passait fin novembre dernier, j'avais la chance de faire partie des invitées, on commençait à voir des décorations de Noël à tous coins de rue, il faisait déjà nuit noire à 18 h lorsque nous nous sommes retrouvées en cercle à les écouter nous parler de leur nouvelle collection, et le printemps semblait encore bien loin.

manteau-solihull.jpg

Voilà pourquoi j'ai préféré attendre qu'il se profile sérieusement, ce printemps, pour vous parler de cette belle rencontre, alors que les soldes sont derrière nous et qu'on s'imagine très bien aborder la nouvelle saison avec par exemple... un manteau, mais un manteau qui nous fasse oublier l'hiver, comme ce Solihull dont j'aime le jacquard (je vous ai déjà dit que je suis fan de jacquard ?).

Atelier Ba&sh.jpg

Se faufiler dans un atelier de création, zieuter les prototypes...

Atelier Ba&sh 2.jpg

... a quelque chose de grisant et de touchant à la fois.

Bash patch.jpg

Dans la collection printémps-été Ba&sh, on trouve un mix de sequins, de dentelles et broderies délicates, d'imprimés animalier ou fleuris et de cuir (j'ai toujours été admirative des cuirs souples, un peu doudou, de la marque), soit de quoi se composer une de ces panoplies chic et cool qui embellissent le quotidien.

robe-gloucester.jpg

Côté sequins, j'ai un faible pour la robe Gloucester et son fond nude (je vous ai déjà dit que je suis fan de sequins ?).

Lire la suite

jeudi, 20 février 2014

De la photo (et un concours Ba&sh à venir)

Ba&sh pochette Junon.jpg

La pochette perlée qui figure sur ce cliché pris à l'aide d'Instamatic est signée Ba&sh. Elle m'a été offerte par les créatrices de la marque elles-mêmes, en novembre dernier. J'avais alors eu le privilège d'être invitée à les rencontrer et à découvrir leur atelier de création et showroom, ainsi que la collection printemps-été 2014.

Bas&sh pochette Junon 2.jpg

J'ai préféré attendre que ladite collection soit disponible pour parler de ce si joli rendez-vous : ce sera chose faite dès demain, histoire de bien commencer le week-end, avec à la clé cinq pochettes perlées Junon à vous faire gagner.

Réponses Photo mars 2014.jpg

Pour ce qui est d'aujourd'hui, parlons photo.

Dans son dernier numéro, daté de mars 2014, le magazine Réponses Photo publie un dossier sur la photo sans (vrai) appareil photo. Un dossier fait pour moi qui n'ai désormais plus de "vrai" appareil photo mais un iPhone 4S qui, quoique vieillissant, n'a rien perdu de ses facultés et me sert pour mes prises de vue.

Je me sens captive d'Apple, à vrai dire, pas pour Apple en soi, qui peine à se renouveler quant à ses produits et dont je déteste toujours, près de six mois après sa mise en service, l'iOS7. Cependant, je m'en sens captive parce que mon appli préférée de toutes les préférées, Hipstamatic, n'est pas dispo chez la concurrence. Et n'a, selon moi, aucun équivalent.

Combos Hipstamatic.jpg

Dans ce Réponse Photo, Philippe Durand (il tient sur Photo Floue une rubrique dédiée au mode d'emploi d'Hipstamatic) dévoile les "secrets d'Hipstamatic". La bonne idée, c'est de présenter ses "combos" favoris (pour ce qui me concerne, je dispose de 36 lentilles et 30 films, de quoi s'y perdre).

Lire la suite

mercredi, 29 janvier 2014

Le temps des prix ronds

Veste pied de poule 2.jpg

Les meilleurs achats de soldes, c'est quand arrivent les prix ronds. A la fin. Quand on en a marre des étiquettes barrées, du spam incessant et qu'on aspire à du neuf et une douceur printanière.

En se gardant de toute impulsivité, y a moyen quand même de se faire plaisir à prix compétitif.

A condition d'être véloce.

Monop.jpg

Le mail de Monop' annonçant le passage aux prix ronds (et celui-là, je ne le considère pas comme du spam !) est tombé à 8 h 12.

Je l'ai découvert vers 8 h 35.

Et j'ai validé mon panier vingt minutes plus tard, non sans qu'en soit retirée d'autorité par le site l'une des pièces choisies, devenue sold out entretemps.

Car ça va vite, très vite.

La veste pied de poule que j'avais repérée depuis un bout de temps, introuvable dans mon Monop, est passée de 79,90 euros à 10 euros. Elle me rappelle une autre veste, que j'avais achetée il y a bien longtemps, qui émanait de chez un jeune créateur de l'école belge, qui lui n'a jamais vraiment percé et dont je dois avouer à ma grande confusion que j'ai oublié son nom. Elle était noire, avec des manches en jersey jacquard prune et noir. J'ai fini par m'en débarrasser, en raison d'une coupe un peu datée. Mais la regrette presque encore...

Veste léopard 2.jpg

Je m'interroge quelque peu sur ce que va donner la veste léopard dont il est précisé qu'elle est imperméable. J'imagine parce que le tissu est légèrement enduit ? Enfin à 8 euros au lieu de 69,90, je prends le risque d'un ratage.

Lire la suite