dimanche, 13 mai 2012

Les envolées d'organza de Maxime Rappaz

mode,festival international de mode et de photographie de hyères,maxime rappaz,yohji yamamoto

D'emblée, en m'approchant du showroom en plein air disposé à la Villa Noailles pour les festival international de mode et de photo de Hyères, j'ai été attirée par les créations de Maxime Rappaz. Difficile de ne pas les remarquer, cela étant, avec cette touche de rose fluo qui claquait au vent.

mode,festival international de mode et de photographie de hyères,maxime rappaz,yohji yamamoto

Suisse, diplômé de la HEAD de Genève, Maxime Rappaz passe actuellement un an chez Roberto Cavalli à Florence. Il confie être attiré par la pureté, qui correspond à sa personnalité profonde. Cela se ressent d'emblée dans la collection créée pour le festival, qui lui a demandé près d'un an de travail, formes simples, transparences et tons pastels éclairés de ce rose qui crache.


mode,festival international de mode et de photographie de hyères,maxime rappaz,yohji yamamoto

Les vêtements ont été réalisés dans un organza de soie double ou simple, avec l'aide de la teinturerie parisienne J.B.D. Gabriel pour la subtile palette de couleurs. Maxime Rappaz déclare aimer particulièrement le travail de Raf Simons, Marni et Balenciaga. Il aimerait, pour une collection hiver, privilégier le drap de laine, des soies plus épaisse et surtout le néoprène, une matière qui l'inspire.

mode,festival international de mode et de photographie de hyères,maxime rappaz,yohji yamamoto

Sur le podium, je dois avouer que je n'ai pas été tout à fait convaincue par le panneau fluo qui masquait la construction de certaines des robes. Ni non plus par les sacs boîtes (au sens premier du terme !). Mais Maxime Rappaz n'en est pas moins un talent à suivre, j'en demeure persuadée...

PS : je ne suis pas très en avance, pour mon petit compte-rendu du festival, ce qui me console, c'est que Libé (quotidien) a attendu ce week-end pour en parler, tout comme La mode, la mode, la mode sur Paris Première, d'ailleurs sous forme de brève quelque peu expédiée.

PS2 : le magazine Modzik fait sa couv' sur le président du festival, Yohji Yamamoto, et propose un dossier étoffé et passionnant sur les rapports qu'il entretient avec la photo, le cinéma, et la création en général.

mode,festival international de mode et de photographie de hyères,maxime rappaz,yohji yamamoto

PS2 : il me reste quelques photos que je souhaite partager, ensuite, pour ce qui est d'Hyères, on attendra 2013...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

J'en tomberais bien de ma chaise tellement ses créations sont sublimes. Plissés, matières vaporeuses et légères, c'est un appel à l'été !

Écrit par : Lyli Minette | dimanche, 13 mai 2012

Vraiment intéressant ce Maxime Rappaz. Dommage qu'il n'y est pas plus de photos :(

Écrit par : Anna | lundi, 14 mai 2012

J'adore son regard ^^ J'aime aussi ça collection que j'ai hâte de découvrir en détail.

Écrit par : Michel | mardi, 15 mai 2012

@Lyli Minette : je serai curieuse de voir ses créations hivernales, mais cet appel à l'été est une réussite !
@Anna : j'ai fait au mieux, à l'iPhone !Et n'étais hélas pas à la présentation sur mannequins du vendredi.
@Michel : Je vais le suivre, en reparlerai !

Écrit par : frieda | mardi, 15 mai 2012

Écrire un commentaire