Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 janvier 2010

Mode conseil pour les rondes le 31 janvier 1977

couv.jpg

Isabelle Adjani fait la couv' de ce numéro de ELLE du 31 janvier 1977. A 21 ans, l'âge où "la" Signoret débutait - elle sera la vedette avec Jacques Dutronc de Violette et François, le film de Jacques Rouffio qui doit sortir à Paris le 23 mars. C'est ce qu'annonce la légende du sommaire de la semaine. Nulle part ailleurs dans le magazine on ne retrouve Isabelle Adjani.

rondes.jpg

Rondes 3.jpgLe temps des rondes est-il revenu ? se demande ELLE. Ce n'est que depuis quelques décennies que la femme se porte plate. C'est un peu de la méthode Coué, mais le magazine se persuade qu'aujourd'hui les femmes s'assument et assument leur corps.

Pourtant, au dessus de la taille 42, point de salut, note-t-on à la rédaction.

Pour contribuer à réparer cette injustice, un dossier spécial donne la parole aux rondes et aux stylistes. Pour commencer, une visite chez Susie Orbach, 30 ans, qui vit au nord de Londres. Elle travaille au Women's Therapy Center de Hartham Road et y apprend aux femmes que pour maigrir, il faut commencer par s'accepter.

Rondes 2.jpg

Au-dessus de la taille 42, quelle mode ? Christine Legrand est allée voir 14 grands stylistes parisiens pour faire le poinr sur la mode proposée - ou pas - aux femmes se situant au dessus de la taille 44. La plupart des stylistes s'arrêtent au 42, voire 44. Ils proposent parfois certains modèles de robes vagues ou de gros pulls pouvant convenir au-delà, mais reconnaissent qu'ils ne peuvent prétendre habiller les grandes tailles. "Il faudrait préparer deux collections" explique Jacqueline Jacobson chez Dorothée Bis. Georges Rech, Kenzo, Emmanuelle Khanh ou Chantal Thomass soulignent également l'existence de problèmes techniques : il faudrait faire de nouveaux patronages. Les réticences viennent parfois des femmes elle-mêmes : "Quand elles rentrent chez nous", dit l'attachée de presse de Lison Bonfils, "elles viennent sur la pointe des pieds, comme si elles avaient honte de leur corps".

Dany Simon.jpg
Dany simon, 48 ans, 1,72 m, journaliste, lasse de se priver pour garde la ligne, a eu envie de s'épanouir. Et je suis devenue un Rubens, un Maillom, une Vénus de Milo ! Je suis contente parce que ça me plaît. Mais au moindre souffle court, à la moindre gêne véritable, la cloche sonne, il faut se remuer (la plupart des photos, en noir et blanc, de ces pages sont floues. Effet de style sur les "rondes" ?).
Caroline2.jpg

Caroline C., 50 ans, 1,68 m, 76 kg, sans profession, prend deux kilos par an depuis 10 ans. "Il y a 6 ans, j'ai découvert une boutique qui fait des grandes tailles. Les vêtements y sont un peu chers mais ils sont dans le coup. Elle avoue un seul regret : ne pas pouvoir trouver de jeans.


rondes 6.jpg

Sous le titre Une taille 44 fait son shopping, Daphné Saint-Sauveur, bonne vivante et bien en chair, raconte avec humour et aussi une certaine humeur ses expériences et ses déboires de taille 44 dans les boutiques. Elle décrit comment, trop souvent, on lui sert un "Non, nous n'avons que des petites tailles" avec dans le regard de la vendeuse le message : "Toi ma grosse, tu ferais mieux de t'adresser aux rayons Olida, au lieu de me faire perdre mon temps". Pas de robes cintrées, ni de rayures verticales, ni de pinces de poitrine mais oui à la robe chemise à manches et aux manteaux cintrés, dessinés par Nicole Lambert.

Ghislaine.jpg

Ghislaine M., 41 ans, 1,70 m, 67 kg, sans profession, se surveille et s'habille ultra-classique : chemisier, pantalon, cardigan. Elle coud aussi ses robes elle-même.

Carlyne.jpg

Carlyne Cerf, 27 ans, 1,69 m, 65 kg, journaliste, estime que si on a des formes plantureuses, il faut les montrer. Elle affiche une préférence pour la mode 50 (l'époque !) et le style espagnol, jupons à volants et corselets.

Et là, ouvrons une parenthèse 2010. Ce matin, Anne signalait sur Twitter les premiers résultats d'une étude montrant entre autres que 63 % des femmes de poids normal voudraient maigrir. Or, en 1977, dans son échantillonnage de "rondes", ELLE présente comme telles Ghislaine et Carlyne, qui ont toutes deux un poids normal, ce que montre le calcul de leur l'IMC, respectivement de 23,18 et 22,76 (le surpoids commence avec un IMC au-delà de 25, l'obésité, au-delà de 30). Voilà qui en dit long sur les décennies de perception dévoyée du poids qui ont suivi depuis... Susie Orbach n'avait pas tort, il faut commencer par s'accepter. Ce serait sans doute plus facile si on cessait de mentir aux femmes...

Tricot pastel.jpg

Les couleurs pastels sont tendance. Formes confortables, matières voluptueuses : on tricote le mohair.

robes douces.jpg

Les robes douces sont en jersey de lin ou de laine. Elles font penser à l'arrivée des beaux jours.

Robes douces 2.jpg

Nouvelle tendance : les robes souples à taille blousante, forme amincissante par excellence. Les inconditionnelles du pantalon choisiront les robes-tuniques.

juniors 1.jpg

Pour faire du vélo, du patin à roulette et aller au lycée, les jeunes filles aiment le confort des salopettes.

juniors 2.jpg

Avoir 15 ans en 1977 : on aime le rock, les jupettes et les chaussettes.

Beaubourg.jpg

Le rêve - pour certains un cauchemar - devient réalité : le Centre National d'Art et de culture Georges-Pompidou ouvre le 31 janvier.

Ircam.jpg

Paul Gillon a réalisé les dessins illustrant le dossier qui donne toutes les informations utiles sur ce Beaubourg pas encore apprivoisé.

logo.jpg

Pour célébrer cette inauguration, ELLE propose aux enfants de 4 à 12 ans un personnage à découper et colorier. La meilleure affiche deviendra l'emblème 1977 de l'atelier des enfants de Beaubourg.

Vreeland.jpg

Diana Vreeland sacrée reine de beauté à 70 ans ? L'ex-rédactrice en chef de Harper's Bazaar (pendant 25 ans), l'ex-directrice de Vogue (pendant 10 ans) et, depuis 1971, conseillère spéciale pour l'iInstitut du Costume du Metropolitan Museum of art de New York, a été photographiée, parmi d'autres beautés américaines, dans le livre Scavullo of Beauty qiu vient de paraître à New York.

ongles.jpg

Les vernis prêt-à-poser existaient déjà dans les 70's ! ELLE les recommande aux pressées et aux maladroites. Ils existent en six couleurs et deux imrpimés (fleurs naïves et drapeau américain).

Ouvrages.jpg

ELLE donne les résultats de son concours "Les Aiguilles d'or 76". Les deux grands prix vont à Claudie Léger, qui a interprété la place Furstenberg, à Paris, en patchwork fleuri et broderies, l'autre, celui qui a été préféré par Pierre Cardin, représente le Paris des gratte-ciel et a été réalisé en tissage par Hélène Bonnemaison.

fiche tricot.jpg

Ce numéro se referme sur la fiche tricot et son pull à chevrons.

Vivement lundi prochain !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

L'un des sujets qui doit faire marcher le fond de commerce de ELLE ? :)
Ce qui est intéressant, c'est que le discours commence pareil (le retour aux formes ? .... que l'on ne voit jamais vraiment revenir depuis ?) mais est traité à la manière de l'époque... Intéressant, ces femmes ne sont pas en surpoids, nos mentalités n'ont pas évolué de ce côté... !
L'information de ta parenthèse ne m'étonne guère... oui, l'acceptation est le grand pas :)

Écrit par : mariga(z) | lundi, 25 janvier 2010

J'adore ! Joli pied de nez !

Écrit par : Fashion is a Playground | lundi, 25 janvier 2010

Sujet sensible et toujours bien d'actualité, en effet!
Je fais partie de ces femmes normales qui estiment devoir perdre du poids. 1 ou 2 kg... alors que j'en pèse 52, oui, je sais, je sais.... C'est irrationnel.

Écrit par : Cat | lundi, 25 janvier 2010

Hum c'est moi où leur Vénus de Milo... n'est pas la Vénus de Milo ? Depuis quand celle-ci est-elle décapitée ?

Écrit par : Stella | lundi, 25 janvier 2010

Passionnant ! Ainsi le vernis auto-collant existait... décidément, on n'invente rien...
Ravie également de voir les merveilleux dessins de Paul Gillon, que j'ai reconnus avant que tu ne le dises! Quand à Nicole Lambert, je ne l'avais jamais vue en vrai, c'est drôle, je l'imaginais comme son héroïne. Les dessins de robes sont à croquer...
En tous cas, le problème des rondes reste le même.... Pas moyen de voir des vraies rondes qui témoignent... En 77, les filles simplement en chair passaient déjà pour des grosses...

Écrit par : isabelle | lundi, 25 janvier 2010

@Mariga(z) : mais comment s'accepter si on est induite en erreur ?
@Fashion is a playground :)
@Cat : irrationnel mais pas venu par hasard ?
@Stella : c'est pourtant vrai ! Pas la bonne Vénus ?
@Isabelle : Nicole Lambert non plus, n'est pas en surpoids médical. Suis pas sûre qu'elle avait ainsi besoin d'aller se planquer dans ses "blouses amples" et "jupe mouvantes".

Écrit par : frieda l'écuyère | lundi, 25 janvier 2010

J'adore les tableaux en tissu, surtout la douceur qui se dégage du premier...

Écrit par : Illonea | lundi, 25 janvier 2010

Les rondes à IMC normal, c'est un sujet récurrent...! On va bientôt y avoir (re) droit!

Écrit par : Sylvie | lundi, 25 janvier 2010

J'avais pile 15 ans en 1977, et je ne garde aucun souvenir de ces jupes portées par les patineuses.Dans mon lycée de babas cools, ça ne se faisait pas trop ... Par contre, la salopette, j'en ai eu une. Portée avec des clarks, parfois des pataugas.
Non, rien de rien, non, je ne regrette rien ....

Écrit par : La rouquine | lundi, 25 janvier 2010

J'hallucine un peu de Ghislaine et Carlyne qui se planque derrière des vêtements amples... Mais c'est bien là l'illustration de la contradiction toujours actuelle : l'IMC, qui est une référence en matière de santé, ne l'est surtout pas en matière de mode.
Il apparaît même, sur les podiums et dans les magasines, que la mode est à la maigreur, voire extrême maigreur (en deçà de 18,5).

Félicitations à Claudie Léger ;) J'adore sa représentation de Paris en divers "liberty".

Et sinon ça me donne envie d'imprimer le personnage pour moi aussi le découper et le colorier mais je suis hors âge (+ 12ans, eh oui...) et hors délai je pense aussi !

Écrit par : Shebam | lundi, 25 janvier 2010

Et oui, comme quoi certains sujets sont récurrents et le resteront certainement ! Par contre, je n'arrive pas à croire en la sincérité des magazines lorsqu'ils proposent des sujets "Les rondes sont belles" ; "La mode des rondes"... Juste de quoi attirer un nouveau lectorat qui se sent généralement en marge des autres articles et photos de ces magazines.

Écrit par : CECILE | lundi, 25 janvier 2010

l'une fait 172 cm et pèse 69 kg, une autre 168 cm et 76 kg et paraît nettemetn plus mince...Donc, il faut arrêter avec les chiffres... dans ce numéro, assez bluffant, "les on prend la même chose"...
Et quand je pense que Beaubourg a ouvert en 77, je n'ose pas te dire en quelle année je l'ai découvert.... :-(

Écrit par : sarah babille | lundi, 25 janvier 2010

Très instructif !!! ça vaudrait le coup de se replonger plus souvent dans les archives

Écrit par : Shoubi | mardi, 26 janvier 2010

@Illona : et il y en avait de pleine pages ! Les lectrices ont énormément participé à ce concours, qui rappelle celui que propose Marie Claire Idées aujourd'hui.
@Sylvie : dès le mois de février, ça repart !
@La Rouquine : ça devait être dans les lycées parisiens ? Parce que dans la lointaine province, pour moi, euh... pas de jupettes.
@Shebam : comme toi, ces rondes pas rondes m'interpellent. Et il est sympa, le personnage typiquement 70's !
@CECILE : cet été, ELLE avait publié des photos convaincantes de Crystal Renn. Mais ça reste rare.
@Sarah : les chiffres ne veulent rien dire, c'est aussi une question de morphologie.
@Shoubi : d'où mon plaisir de le faire toutes les semaines !

Écrit par : frieda l'écuyere | mardi, 26 janvier 2010

Ca non plus ça n'a pas changé. Le discours "mais oui les rondes AUSSI peuvent être belles"... Non les rondes sont belles... quand elles sont belles. De la même façon que TOUTES les minces ne sont pas jolies. Loin de là..

Écrit par : emanu124 | mardi, 26 janvier 2010

C'est vraiment de la provocation.
Les femmes citées sont grandes. La plus petite fait 1,69 pour 76kg et a donc un IMC tout à fait correct. Ce n'est pas la même chose de faire 76kg quand on fait 1,60m! Je ne suis pas pour l'apologie de la l'obésité comme je ne suis pas pour celle de la maigreur ; mais si comme l'a dit Susie Orbac "Pour maigrir il faut s'accepter", il faudrait que Elle et consort parlent de celles qui ont un réel surpoid. Ca les aidera à s'accepter. Montrez nous des rondes qui ont un IMC supérieur à 25 au moins!

Écrit par : Fatma | mardi, 09 février 2010

Écrire un commentaire